Législatives sur Brest rural. Pierre Smolarz, pour la Nupes. ( OF.fr – 08/06/22 – 10h00 )

  Pierre Smolarz, adhérent à La France Insoumise depuis 2016, est le candidat de la Nupes (Nouvelle union populaire écologique et sociale) sur la circonscription de Brest rural.

C’est la deuxième campagne de ce sportif en reconversion pour devenir paysan-maraîcher. Pour se faire connaître, le candidat de la gauche rassemblée mouille la chemise, se rendant dans chacune des 32 communes de Brest rural (Finistère).

Depuis le 25 mai, Pierre Smolarz, 39 ans, bat la campagne dans les 32 communes de la circonscription de Brest-rural (Finistère), à raison de deux par jour. Il lui faut combler son déficit de notoriété. Un rythme de sportif pour cet ancien coach et maître nageur, en reconversion dans l’agriculture bio et la permaculture. Il est diplômé d’un brevet professionnel de responsable d’exploitation agricole obtenu en juin 2021.

Originaire de Picardie, Pierre Smolarz a étudié à l’UBO. Il a un master (bac + 5) en Staps (Sport). Il a adhéré à La France insoumise (LFI) dès 2016. Il est devenu un militant engagé.

« Je défends une agriculture durable »

En 2020, il est 13e sur la liste de Pierre-Yves Cadalen aux municipales, dont il est le secrétaire de campagne. En 2021, il est candidat à l’élection départementale sur le canton de Brest Saint-Marc-Kerichen pour « défendre la vision de la France Insoumise ». Il obtient 8,70 % des voix. En 2022, candidat à la députation, son objectif n’a pas changé. « Je me bats pour que cesse cette déconstruction sociale du pays depuis vingt ans ! Je défends aussi une agriculture durable, qui arrête de massacrer les gens. »

Pierre Smolarz (LFI) a fort à faire pour détrôner Didier Le Gac, député sortant (Renaissance), bien implanté. Même si l’étiquette Nupes (Nouvelle union populaire écologique et sociale) lui assure un certain nombre de voix. En 2017, la candidate LFI, Christine Panaget, y avait réalisé 12 % des voix.

Mais la 3e circonscription du Finistère est plutôt ancrée à droite, exceptée en 2012, où le divers gauche Jean-Luc Bleunven avait battu la députée sortante UMP, Marguerite Lamour ; et en 1997, où le socialiste François Cuillandre l’avait emporté en 1997 !

Avec Emmanuelle Vacher, 57 ans, sa remplaçante, ils espèrent créer la surprise.

2015 : arrivée à Brest

2021 : première campagne électorale

2022 : candidat Nupes sur Brest-rural

Source : https://www.ouest-france.fr

Auteur : Laurence Guilmo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.