Pourquoi les projecteurs du stade Francis-Le-Blé, à Brest, étaient-ils allumés en plein jour dimanche ? ( LT.fr – 20/09/22 – 17h01 )

Des projecteurs allumés pleine puissance en pleine journée… L’image a étonné certains spectateurs lors de Brest - Ajaccio, dimanche.
Des projecteurs allumés pleine puissance en pleine journée… L’image a étonné certains spectateurs lors de Brest – Ajaccio, dimanche.

Disputé à 15 h dimanche 18 septembre 2022, dans des conditions estivales, le match opposant le Stade Brestois à l’AC Ajaccio a pourtant été éclairé comme s’il faisait nuit. Une situation qui n’est pas due à une excentricité du club. Explications.

Si les joueurs du Stade Brestois n’ont pas proposé un jeu lumineux face à Ajaccio dimanche (défaite 0 – 1), ils ne pourront pas s’en prendre non plus au manque de luminosité ambiante pendant le match pour expliquer leur contre-performance. La rencontre s’est en effet disputée en plein après-midi, de 15 h à 17 h, sous un grand soleil. Pourtant, les quatre pylônes de projecteurs du stade Francis-Le-Blé fonctionnaient à pleine puissance. Dans un contexte où l’heure est à la sobriété énergétique et où le gouvernement réfléchit à un plan d’économies, l’image a surpris certains spectateurs.

Contraintes télévisuelles

Il ne s’agit pas là d’une folie du club finistérien mais bien d’exigences des instances du football français (Fédération française de football et Ligue de football professionnel) et des diffuseurs des rencontres.

Ces derniers imposent en effet aux clubs professionnels de Ligue 1 de disposer d’un équipement répondant aux normes « E1 », le plus haut des cinq niveaux d’éclairage. Cela permet d’obtenir une parfaite visibilité sans éblouissement, de limiter les ombres portées et, ainsi, de répondre aux contraintes imposées par les retransmissions télé. Le club, lui, n’a pas de marge de manœuvre et applique les directives nationales.

La Ville de Brest et le Stade Brestois avaient procédé à une mise aux normes de l’éclairage du stade Francis-Le-Blé à l’occasion de la remontée en Ligue 1 du club, à l’issue de la saison 2018-2019. Chaque pylône d’éclairage d’angle compte 31 projecteurs, les pylônes de la tribune Arkéa en comptent 36 et les pylônes de la tribune Foucauld, 34. L’électricité nécessaire au fonctionnement de ces projecteurs ne provient pas du réseau d’électricité EDF mais d’un groupe électrogène indépendant.

Source : Pourquoi les projecteurs du stade Francis-Le-Blé, à Brest, étaient-ils allumés en plein jour dimanche ? – Brest – Le Télégramme (letelegramme.fr)

Auteur : Brendan Michel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.